Accueil du site > Carnets | SebMénard > La réserve > Lahu, Roger | Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in (...)

Lahu, Roger | Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis)

mardi 13 juin 2017, par SebMénard

 

 

 

 « où rien n’a ni lieu ni feu
(mais au loin quelques signaux de fumée)
(à vue de nez)
(dans le noir le nez importe) »

p. 27

 

 

 

 « depuis peu j’ai de la compagnie dans mon noir. oui je dis bien « mon » noir — les hommes ont une tendance spontanée à l’appropriation, mon ceci, ma cela, mes trucs, mes machins, et souvent ils s’enorgueillent de ces possessions — pourtant éphémères : le temps d’une vie d’homme aussi volatile qu’un pet de moustique d’un tempête force 10.
une mouche.
dans mon noir bombine une mouche. je suppose du moins qu’il s’agit d’une mouche, à son bombinement. j’écoute attentivement — jamais je n’ai été aussi attentif à quelque chose qu’à ce bombinement dans mon noir — le bruit qu’elle fait, ma mouche, et ce bruit m’est devenu instantanément aussi — que dis-je ! plus infiniment plus — précieux que toutes les musiques que j’ai pu ouïr dans mon existence, que tous les bruits de bouche sortis de vos bouches et de la mienne, que toutes les cantates, les cris de victoire, les discours enflammés, les roucoulements amoureux, les épopées, les divines comédies sobres ou ivres. ah la musique de ma mouche.

quelle est-elle ?
la mouche à bœuf ou taon la mouche à fruit ou mouche méditerranéenne des fruits la mouche à merde la mouche à toison ou asile la (grosse) mouche bleue ou mouche à viande la mouche charbonneuse ou mouche piquante la mouche de hesse la mouche de l’asperge la mouche de la betterave ou pégomyie (pegomyia beata) la mouche de la carotte la mouche de la bryone (liriomyza bryoniae) la mouche de la cerise la mouche de la mangue la mouche de la saint-marc ou bibion de la saint-marc la mouche de l’oignon (phorbia antiqua) la mouche de l’olive la mouche de libye ou lucilie bouchère la mouche des fruits du pacifique la mouche des pluies ou anthomyie pluviale la mouche des semis (latura) la petite mouche domestique la mouche dorée la mouche du chou (delia radicum) la mouche du cresson la mouche du fromage la mouche du melon la mouche du navet (delia floralis) la mouche du vinaigre ou drosophile la mouche grise de la viande ou mouche à damier ou mouche noire la mouche grise des céréales la mouche grise de l’endive (ophiomyia pinguis) la mouche mineuse américaine (liriomyza trifolii) la mouche mineuse sud-américaine (liriomyza huidobrensis) la mouche orientale des fruits la mouche tsé-tsé ou glossine la mouche verte je l’aimerais simple « musca domestica » mouche domestique ou mouche commune
et qu’importe que
baal-sébub, baal-zébub, baalzébuth, béelzébub, béelzébuth, belzéboul, belzébul, belzébut ait été déclaré « prince des mouches »
dans mon noir nul prince des ténèbres ni seigneur des mouches, dans mon noir, « ma » mouche et sa musique sacrée.
ni dieu ni diable qui ne tienne ou n’existe ! mon royaume pour une mouche !
mon royaume est une mouche sa mélopée lancinante reconstruit dans le noir quelque chose qui n’est plus le noir. peut-être sortirai-je de tout ce noir transporté par le bruissement des ailes de ma mouche ? »

pp. 33-34

 

 

 

 « le contraire de « noir »
n’est pas « blanc »

dans le noir il y a du blanc
du blanc si impeccablement blanc
que ça lui fout le noir
et ce noir il le broie

et il braie
comme un zèbre »

p. 84

 

 

 

 « un homme
un homme vêtu de noir
il marche dans le blanc
il est perdu dans tout ce blanc
cet homme tout en noir
il est perdu mais il avance
dans le blanc

la nuit va tomber
l’homme tout en noir
il va disparaître
ce blanc tout ce blanc
va disparaître aussi

fondus dans le noir »

quatrième

 

 

 


Lahu, Roger, 2017, Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis), Les Carnets du dessert de lune.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0