journal permanent | 4 mai 2018

vendredi 4 mai 2018, par SebMénard

L’idée qui est là encore — c’est pas ceux qui mais quasi. Non. Je bute.

La poussée de langue qui vient —
c’est celle qui était là
au début des fantômes

mais il s’agit bien d’autre chose


je me lève tôt
je travaille
je travaille beaucoup

je répète
ce mouvement
jour après jour
je répète
je recommence
je recommence

est-ce le chemin
de la vision ?

est-ce une forme
de méditation ?

je monte dans le train
je ferme les yeux
j’attends

(j’attends
le poème ???)


J’ai commencé à noter dans le journal permanent de l’ordinateur cette piste d’écriture (qui…) — parce qu’il est temps. Il faut. Mais je voudrais tout de même me taire au maximum à ce sujet. J’ai relu Olivier Cadiot. Je pense que c’est très vrai. Pourtant, dire tout de même ? À minimum…

Fragments ?

Un autre (projet ?) (relire Mahigan Lepage) — c’est l’idée de solstices. Des saisons. Chants pour solstice ? …

ou plutôt aller puiser dans les traditions… locales ? — ce serait alors faire une recherche

et composter

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0