journal permanent | 27 mai 2018

dimanche 27 mai 2018, par SebMénard

où est
la poésie/la vérité

dans le bain sonore
que nous inventâmes
pour nous recentrer

dans l’odeur de l’herbe
humide

dans la goutte de rosée fraîche
dans l’écoute des sons

dans l’heure du réveil
à demain

lundi

dans le titre
« I belong to the beat
generation »

dans le compostage de poème-bloc
(pour les qui…)

dans la parole seule
lancée au jardin : MAIS LA TERRE EST PLEINE DE PUPES !

dans l’isolement
avec la terre
rien qu’avec la terre


MAIS LA TERRE EST PLEINE DE PUPES

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0