journal permanent | 18 mai 2018

vendredi 18 mai 2018, par SebMénard

Quelques lectures chez Karl Dubost :

Faut-il tuer le poète ?

 « Dans les situations d'urgence et de résilience, nous pensons souvent à notre propre utilité pratique et efficace. Et bien souvent comme le dit David nous nous réduisons à notre profession. Ce drame est assourdissant. À partir de quand collectivement et individuellement sommes-nous devenus persuadés que nous sommes une machine mono-tâche pour la société ? »

et compléments .

Puis surpris de lire « pour la grande catastrophe » :

 « Pour la grande catastrophe… emporter un livre de William Blake pour mourir en poésie ou un livre sur les plantes de la forêt pour ne pas s'intoxiquer, version into the wild. Hedysarum mon amour. »

École :

 « Choisir une école, son lieu, sa langue et son contexte. Réaliser que tous les choix ont des conséquences plus ou moins incontrôlables. Juste la notion d'avoir le choix ou bien de devoir faire ce choix. Ce que nous désirons ou ce que nous fuyons. »

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0