Traité des poussières | 42

mercredi 14 septembre 2016, par sebmenard

Communication à l’intention de la génération poussière :

Personne pour se mettre sous les bannières.
Personne pour se reconnaître sous ce nom.
Tous ici poussières.

Les matins auront-ils toujours lieu ?
Les nuits resteront-elles nuits ?

Nous marcherons sans fin.
Nous n’appuierons plus sur l’accélérateur.
Nous aurons « beau » crier.
Nous porterons nos silences.
Nous creuserons pieds nus.

Ici, nous construisons déjà des cabanes.
Ici, nous semons des fleurs.

Rappel :
La prochaine soirée s’appelle shooters & post-effrondrement.
Pensez à préparer votre costume.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0