journal permanent | 8 août 2015

samedi 8 août 2015, par sebmenard

Bucarest — Capidava.

160km en train.

31km en vélo.


Chez P. et A. rue Georges Enescu — peu dormi — Dhaffer Youssef et Anouar Brahem dans le casque. 


La région est un peu désolée – c’est Notre Est lointain tout à fait – quelques images oui – un coin sur une colline un pâturage (vu le berger sans dent pour lui demander quoi sinon le sens des vents et comment conduire des bêtes sans chien) – mais au calme – et c’est ça : nous sommes désormais ceux qui vont d’un endroit à l’autre et ne dorment jamais mieux qu’au milieu d’un champ – sur une colline – auprès d’une rivière – loin des routes et des villes (le vent souffle la poussière et les herbes – la nuit est là et le frais nous couvre – nous avons sorti un duvet pour la première fois depuis des centaines de kilomètres – le vent frais de la Mer Noire sans doute – nous arrivons vers l’Est – vers le bout – on dit que pour notre projet il faut aller plus loin – il faut longer la côte du bout de l’Europe et atteindre le bord – il faut aller à Istanbul et ramener le récit de l’Europe.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0