journal permanent | 22 août 2013

jeudi 22 août 2013, par sebmenard

Comment cela est-il possible : À Raşinari j’ai vu n’est pas dans le Carnet des plaines (est-ce que je pourrais ajouter ce texte — après-coup).


Revu F. — pas vu depuis plusieurs années — lorsqu’il parle du corps (c’est son métier de le connaître) il évoque la symétrie l’harmonie de nos mouvements de nos carcasses et ça me fait penser à deux choses : comme écrire les mots font parti de cette harmonie — et puis les légumes.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0