journal permanent | 4 juillet 2018

mercredi 4 juillet 2018, par SebMénard

Tu vois, s’il s’agissait de tout reprendre, et d’enlever le blanc. Tout le blanc. D’être dans le bloc. Puisque c’est le bloc. Rien que le bloc. C’est peut-être n’importe quoi mais on ne le saura pas si tu l’essaies pas, vieux.


chose notée là encore : la nécessité de rererereprendre le début de matériaux, partir dans quelque chose intérieur, circulant, tournoyant, qui s’intérroge

(idée : parler de ce qu’on essaie de faire, le faire de façon plus détachée, lointaine présente, dans le présent, dans l’instant)


j’étais avec mon fils

on était à la maison

je répétais cette phrase

je cherche le zen

je la répétais comme ça

mon fils commençait à dire le mot

zen

je pensais à tout à un tas de choses en même temps

et je répétais le mot
zen

et je répétais la phrase
je cherche le zen

mon fils était allongé
sur le parquet

il avait la tête
contre le parquet

il semblait tout à fait
détendu

et je répétais
je cherche le zen

et lui il répétait
tout bas
zen

zen

comme ça

je l’observais
avec attention

à un moment

je lui ai demandé

Z.

est-ce que toi aussi tu cherches le zen

et il m’a dit

oui

alors
je me suis dit qu’il allait peut-être pouvoir m’enseigner
quelque chose

je lui ai demandé si il savait où
était
le zen

il m’a regardé
il m’a dit
ici

je l’ai regardé et il a répété

zen

ici

je me suis dit que j’allais écrire ce
poème

ici & maintenant

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0