journal permanent | 21 juin 2021

lundi 21 juin 2021, par sebmenard

maintenant que les jours
sont au plus long
ça y est voilà
je sais je sens
que le propos
MAJEUR
de la poésie
est une histoire
de croc à fumier
de meuleuse
ou de boue
quelque chose vers
la sueur
l’oestrus
ou le râle


rencontre en collège
quatrième établissement
en quelques semaines
huitième classe
225ème jeune (à peu près hein)
rencontré :

mais c’est quoi
en fait
l’inspiration ?

à nouveau je réponds
l’inspiration n’existe pas
je ne pense pas
ou bien
c’est un tout petit quelque chose
perdue dans toute la sueur le labeur
l’écrire


pourquoi écrire en numérotant des « fragments » ?

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0