journal permanent | 19 avril 2021

lundi 19 avril 2021, par sebmenard

maintenant que les jours rallongent
je laisse en dedans
le compost des jours passés
de l’instant dans l’instant
j’y puise l’azote de l’ici et maintenant
j’y glane le phosphore et tient debout
j’y draine le potassium de l’immédiat

(bon…)


page 144 — Petits traités II

Rohanna ?

 « N’oublie pas les êtres qui te ressemblent. Songe à la panthère noire dont les yeux étincellent. Songe au crocodile caché dans la vase. À chaque fois que tu approches de tes dents une bouchée de viande, consens-leur une part du gibier que tu portes à ta bouche. À chaque fois que tu bois, verse-leur une part de l’eau que tu bois. Souviens-toi qu’ils sont tes métamorphoses. Souviens-toi que toutes tes métamorphoses sont toutes les métamorphoses. Souviens-toi que toutes les métamorphoses s ont ma métamorphoses. »


maintenant que les jours rallongent
je cherche un tuyau
de refoulement
de 20 mètres de long

j’essaie je tente
de n’y voir
qu’un objet
en PVC rouge
et flexible

sans autre signification


soir
nuit tombée

jour au loin

le journal le carnet gardent quoi ?
écrire, hésiter.
tenter, tenir.

quelque chose pourtant attend comme
changer

virage, tourner.

quelque chose butte
voir ça

pas foncer dans
pas foncer dans ça

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0