Accueil du site > Carnets | SebMénard > vociférations > des voix parlent encore dans le noir > pendant ce temps-là sur le boulevard périphérique

pendant ce temps-là sur le boulevard périphérique

lundi 25 février 2013, par sebmenard

(...)

c’est un sanglier

c’est un sanglier noir noir

c’est une bête et poils elle court et brame non c’est un sanglier
il fonce

ses yeux sont noirs sont rouges il court il court et gueule dans sa nuit

c’est une bête elle court et gueule dans sa nuit de bête dans sa nuit de vieille bête

qu’on lui foute du plombe dans le cuir n’y change rien
elle gueule

Pendant ce temps-là sur le boulevard périphérique une longue suite de bagnoles s’étire entre les deux sorties Est de la ville — les phares dans la nuit sont rouge rouge et clignotent au rythme des coups de frein — il arrive qu’un véhicule s’écarte sur la voix à droite — sans doute pour regarder au loin — pour regarder la longue suite de bagnoles qui s’étire — en face les phares jaune jaune avancent lentement qui semblent dessiner un long serpent jaune rouge allongé lent sur le bitume — pendant ce temps-là sur le boulevard périphérique chacun pense à sa liste de courses — on aperçoit au loin l’enseigne d’un supermarché néons bleus dans le noir — on entendrait presque le bruit des sacs plastiques et des courses qui s’entrechoquent lors d’un coup de frein — dans les haut-parleurs c’est le direct — un homme fait la liste de ses créanciers et quelques dizaines de milliers de personnes l’écoutent — après on entend une vache elle meugle et puis plus rien.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0