Je suis un monstre des chemins | 50

vendredi 18 mars 2016, par sebmenard

Bécanes et livres et machines au sec nous partons vers le sud on nous a parlé des arbres — on nous a parlé des oliviers vieux de deux milles ans dit-on des oliviers géants si grands on pourrait se mettre dedans à combien et nous marchons — nous bêtes entre crottes et biques et chevaux que nous cherchons de l’œil comme un point d’eau à la source un ruisseau s’abreuvons comme bêtes j’insiste et le vent — froid le vent nous souffle les cheveux les idées les mots nous taisons nuls poèmes j’allais dire pour une fois — assis contre la pierre tentons de nommer des herbes — là-haut trois grands oiseaux tournent et filent.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0