Accueil du site > Nouvelles / Actu > Retour sur le Curiositas

Retour sur le Curiositas

mercredi 18 avril 2012, par SebMénard

Donc c’était ça - one shot - on a écrit - et quel luxe - se lever le matin pour écrire - n’avoir rien d’autre là - l’énergie c’était un gros truc en plein dans l’air du studio de danse des Abattoirs - et chacun pour la faire monter - repenser ce qui y participe.

Ecrire et ce qu’on touche d’énergie

La boîte noire dans laquelle on entre pour des journées entières - la lumière du jour quand on ouvre la porte de temps à autre - ce que ça sent à l’intérieur - c’est quelque chose de sueur et de poussière la chaleur des éclairages et l’air un peu froid des grandes pièces non chauffées - ce qui sort des baffles là-haut et qu’un autre est là pour ça (l’énergie qui se transmet et ça doit être quelque chose comme un va-et-vient) - sentir aussi d’autres présences - celui qui s’occupe de la lumière - sentir exactement ça la lumière - les mondes qui se construisent ainsi - comme on bouge en dedans - ceux qui écrivent encore autour - le bruit des mains sur les claviers les mots qui sortent comme ça d’un coup d’une bouchée de langue - les câbles noir noir sur le sol noir noir - les micros ouverts toujours là ce qu’on étale de livres et papiers sur les tables ou encore où - soupapes aussi avec les bruits de nos assiettes et verres - les nuits quand on dort ça se dit comment cette énergie née qui reste ça reste - encore ceux qui savent dire et jouer leurs mouvements et comme ils arpentent parfois courant l’espace noir noir et comme ils habitent voilà comme ils habitent.

Mastiquer les mots

C’est aussi ce temps-là - celui qu’il faut pour bien les entendre et shaper chaque ligne de mots comme elle devrait courir exactement - les entendre combien de fois dans leurs bouches - les dire les dire longtemps les dire beaucoup - en voir exactement les explosions les nappes qu’on pourrait leur donner - grandes vagues elles n’attendent que ça - déferler.

Lire et voir en ligne

Quelques textes ont été mis en ligne sur Diafragm - suivre le mot-clé Curiositas - aussi replonger dans le brouillard des plaines de l’Est (texte de fin) - et dans quelques temps - des photos d’AnCé t.

Alors, merci Aude, Charles et Clémence du Collectif Citron pour l’invitation, François et Simon bien sûr, Fabio de l’obscur collectif des auteurs anonymes, Sacha et l’équipe du NTA.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0