journal permanent | 13 février 2021

samedi 13 février 2021, par sebmenard

 Pendant ce temps, Sylla, leur mère, ignore où ils sont. De son côté, elle travaille en tant que « servante » chez une famille de Libyens. « La Libye, c’est vraiment… », souffle Fodé, qui laisse sa phrase en suspens. Plus tard, il veut être écrivain pour « raconter la migration » de l’intérieur. « Pour qu’il n’arrive pas la même chose а mes frères restés au pays. »

Nejma Brahim, Kidnappings, torture et esclavage : pourquoi les migrants font tout pour fuir « l’enfer libyen », in. Mediapart.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0