journal permanent | 28 septembre 2020

lundi 28 septembre 2020, par sebmenard

Pourtant je plante du persil (encore), de la coriandre (optimiste) et des laitues (radicetta, laitue à couper originaire dit-on du Maroc) — faisant creusant posant je cherche quelle place offrir à ces deux pieds d’oignons rocamboles, j’observe les jeunes pousses je trie ce que je connais j’essaie de laisser venir les bourraches, les plantains, les cardes, les pissenlits, je m’interroge et mains terre : que peut la poésie vraiment ça dans le poème tu sais, ce qu’il faut y mettre : quelle terre pour une sauge ? où les rocamboles ? quoi chercher lorsque je goutte une terre ? aérer sans retourner ? la poésie comme écologie ? uhm.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0