journal permanent | 23 juin 2020

mardi 23 juin 2020, par sebmenard

 « Je ne photographie pas l’autoroute : je prends l’occasion d’être sur l’autoroute pour exercer ma photographie, et ça peut être aussi important que l’atelier pour l’écriture. Ce qu’on fait pour le sans trace, ce qu’on fait pour ne pas durer, ce qu’on fait juste pour être prêt. »
François Bon sur Tiers livre.

soir là
à écrire sous
la bougie
et quand je sens
que ça s’emballe
je me tais
plus encore
après
j’attends
j’essaie d’y revenir
d’affiner
ou de ne garder
que la gangue
tamiser
je cherche
le mot
(comme
toujours)

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0