journal permanent | 17 juin 2020

mercredi 17 juin 2020, par sebmenard

Guillaume Vissac : « il faut m’imaginer chasser-cueillir ».

Ce qui m’étrange et radote, en dedans : chasse-cueille, chasse-cueille, chasse-cueille — tu sais, on peut le dire comme le boxcars boxcars boxcars de Ginsberg :« (…) who lit cigarettes in boxcars boxcars boxcars racketing through snow toward lonesome farms in grandfather night (…) » — et je pense bien sûr aussi au wagons wagons wagons de Fred Griot :« (…)qui fumaient leurs clopes / entre les wagons wagons wagons (…) » — ça ne me dérange pas de le répéter si souvent — oui c’est ça, je chasse-cueille quelque chose et cherche encore quoi.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0