Chants | plaqueminant

jeudi 17 octobre 2019, par sebmenard

on est là dans ce bazar
on est là dans ce bazar et dans la pluie
on est là tant qu’on est là tant qu’on est là dans ce corps
dans ce monde
on est là sous cette existence
sous cette peau
sous cette peau 
sous cette peau j’ai vécu je crois
cette chose étrange et belle
creusant terre
creusant — plaqueminant
plaqueminant l’argile et le coteau
dans le vent secouant
lui-même les feuilles
et les choses — et nous
nous debout dans bottes
à creuser terre dans vent
et dans cette bruine
continue
mouillée
elle-même mouillée
mouillée de ses visions voilà
c’est ça la vision de l’eau
de l’eau mouillant
mouillant terre l’eau là
imbibant d’eau
là où nous creusions l’eau
fraîche oui et cette terre
et toute cette eau
et tout ce vent
cette bruine
et même le mot
plaqueminier
n’allégeant pas le poème
ou la recherche
d’une étrange pureté
la recherche d'une poésie
d’une absolue pureté

ça non tout s’échappe tu vois
et surtout ça
la poésie maintenant
je ferme les yeux
et je vois l’eau
à chaque fois je vois l’eau
à chaque fois que je ferme les yeux
je vois l’eau tellement l’eau
tellement que je voudrais écrire
son poème le poème
de l’eau oui, encore —

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0