Chants | le temps que je cherche

mardi 15 octobre 2019, par sebmenard

le son que je cherche
François Bon, Formes d’une guerre

le temps que je cherche est un temps fait de silences
fait de silences et de grands espaces blanc-blanc
le temps que je cherche est fait de blanc
il est de blanc de vert
de bleu
le temps que je cherche s’ouvre
il s’ouvre
il s’ouvre encore
le temps que je cherche est entier
le temps que je cherche est entier est là
le temps que je cherche est là tout là — tout là surgi
le temps que je cherche surgit
il surgit — il surgit entre temps entre chose et bêtes
entre chiens et chiens
il surgit entre temps entre chose et bêtes entre chiens et
chiens
le temps que je cherche est erratique
le temps que je cherche est loup
le temps que je cherche hurle — il hurle
on imagine que le temps hurle
on imagine que le temps hurle mais ce n’est pas hurler
c’est dire tendrement ce qui doit être dit
tendrement
le temps que je cherche est béat
il est béat
complet
le temps que je cherche est un pommier
c’est un boquettier qui voit passer les marcheurs et le vents et les pluies et les bêtes et les feuilles et les saisons
le temps que je cherche sent passer la sève tout en lui tout contre
tout contre lui
le temps que je cherche — c’est le temps de l’immobile
oui c’est ça
j’observe ça
j’observe le temps de l’insecte
le temps de l’arbre
le temps de la pierre
je prends note du champignon qui ne vit qu’un matin page 30 des Œuvres complètes de Tchouang Tseu je prends note
je prends note de la cigale saisonnière
je prends note du cédrèle et des arbres à pousse lente
je prends note de la route du col de Fuon racontée par Vilém Flusser
car la route du col de Fuon fut tracée pendant d’innombrables millénaires par les manades de chevaux sauvages, les aurochs et les rennes poursuivis par les chasseurs du Paléolithique,
nos ancêtres

je prends note et je pense à la transmission des sites de rendez-vous entre loups
la transmission des sites de rendez-vous depuis des milliers d’années
les lieux où dormir
les lieux refuges
les sentes
les pentes
abris

j’observe les bêtes :
comment font-elles ?

revenir à ce que je cherche. si je cherche encore quelque chose
Fred Griot, Refonder

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0