Blocs | 27

mardi 30 juillet 2019, par sebmenard

je dis au froid qu’il est le froid debout dans le froid : « tu es le froid » — j’essaie je tente et je nomme les choses, je rends au cosmique son existence — je rends aux arbres, aux forêts, aux bois, leur vérité : « vous êtes arbres, vous êtes forêts, vous êtes bois, voici votre vérité » mais — le froid, les forêts, la boue, la matière ligneuse et l’humus portent-elles une forme d’importance à l’expression d’une vérité, même fausse ? — puis je dis debout dans la forêt « chers vieux sages votre parole me traverse d’une autre façon et je ne sais rien ».

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0