journal permanent | 5 août 2018

dimanche 5 août 2018, par SebMénard

notes dans le carnet

qui disent le poème des refuges : pensé à vélo le matin

terminer par

« et que votre conte soit beau
et qu’il se déroule comme un long fil »

car c’est ce que j’ai vu dans le livre de Taous Amrouche

dans le livre de Biga

et ce qui existe dans de nombreux livres
ce qui me relie à
ce boulot

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0