journal permanent | 13 juin 2018

mercredi 13 juin 2018, par SebMénard

comme la nécessité
d’une certaine pureté

(sans trop savoir
ce que ça
signifie)


envie, besoin, nécessité


route vers la ville
pédaler dans la flotte

sacoches toujours étanches

de la pizza cuite cuite


Dans Le ciel, les étoiles, le monde sauvage, chez 10/18, il y a Les mythes des ours de Rick Bass. Je ne sais pas comment j’ai pu passer à côté du texte, l’année dernière. Mais il tombe tout juste, « à point » — ce sera bientôt temps de réviser profondément ma litanie de l’Oùrs. Je corne des pages :

 « Lors de ses crises nocturnes, Trappeur imagine qu’il est un loup et que les autres loups de sa meute se retournent soudain contre lui et l’attaquent à coups de croc ; il se dresse sur son lit en grognant et brise tout ce qui se trouve à sa portée. »

p. 14

 « Un grizzly parcourera cinquante kilomètres en une nuit, elle le savait, pour trouver un terrain riche en glands. Cerfs et élans quitteront une montagne, descendront des pics plus élevés et rejoindront le lit des rivières à l’annonce d’une tempête et en quelques heures seulement. Mais Judith ne savait pas exactement pourquoi elle voyageait, ni pourquoi elle allait vers le nord, vers l’hiver, plutôt que de s’éloigner. »

p. 22

 « Les ours titubent dans la forêt et ils roulent sur le dos, ils essaient de se remettre d’aplomb et Trappeur dit à l’un d’eux : « Frère, je sais ce que tu sens », et il passe tout près de lui. Il se rappelle que les Indiens révéraient tellement le grizzly qu’ils n’osaient même pas prononcer le nom de l’ours, qu’ils soient en train de le chasser en forêt ou pour en parler, de retour au camp.

À la place, ils donnaient à l’ours des noms grotesques, par exemple “Grand-Père”, “Bon Père”, “Digne Vieillard”, “l’Illustre” et même “le Maître”. »

p. 61

(à ajouter à cette liste
cachée dans un fichier
de ce vieil ordinateur !
)

avec encore :

« Ami Doré de la Fougère et de la Forêt »

 « Ce fut lorsqu’il devint vraiment âgé, Trappeur s’en souvient, qu’oncle Harm se mit à manifester un tel respect : toutes ces conneries d’Ami Doré. Trappeur savait de quoi il retournait : c’était la peur. Une vraie peur de coyote. »

p. 64

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0