journal permanent | 11 juin 2018

lundi 11 juin 2018, par SebMénard

on peut pas obliger
un bout de terre
à nous écouter

(c’est Charles Pennequin qui le dit)

(même un petit bout de terre
tout nul)


le truc, c’est alterner bien correctement
les temps de forte énergie
et le retour au calme

(préparation de la lecture
du 28 juillet)


Il est où ton mojo ? Ton mojo de quoi ? Ton mojo de l’écriture ?
Il est où
hein ?

réponse : nommer les bois
à côté de chaque lieu ?

voilà !!! le dispositif est très simple, il s’agit de parcourir la carte des lieux, de prendre en note les noms de bois aux alentours des routres
et puis composter, une fois de plus, composter

je n’en finis pas de composter

même si je ne sais pas trop ce que je composte


la pluie
tellement

pleut pleut pleut
dit sa voix

la pluie tellement
une fois encore

comme si le liquide
était là
tout en tension

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0