Accueil du site > Tendresse, poussières, encore > Marche marchant sur sable

Marche marchant sur sable

vendredi 22 décembre 2017, par SebMénard

 

 

 

marchant
marche marchant
marchant sur sable
 « sab »

 

 

 

 « sab » de Loire boîte de fifies
et bombe de chantier
peinture lachée dans nature

peinture sur souche
souche naviguée
fusée lancée pour quelles détresses

un pneu sur sa jante
des polystyrènes

tessons

paquets de chips noir noir
autour des restes d’un feu

quelques gobelets de café
vides
canettes

mégots

 

 

 

je marche sur le sable
dans le lit de cette rivière
à sec

je lis de temps à autre
quelques lignes
dans un recueil de discours
de chefs indiens intitulé
Pieds nus sur la terre
sacrée

et je continue de marcher
sur le sable
j’observe je suis du regard
le vol d’un groupe d’oiseaux

sur la rive en face
une fumée s’élève
derrière la barrière
de peupliers

 

 

 

« chaque chose porte en soi
son infini »

je me répète
ces mots

et si je marche
dans le sable
poussiéreux
de cette rivière à sec
un jour de novembre
du vingt-et-unième siècle

c’est dans la pleine conscience
de l’entière réalité
tangible
réalité à la fois
poussièreuse
et boueuse
de mes pas

 

 

 

les oiseaux continuent de tourner
le feu fume
la boue
colle

les pas
passent

l’eau
coule

les plastiques
s’effritent

« choses réelles
au dehors »

 

 

 

là : un tas de plumes
un peu de sang
la fin
probable
d’une bête

ici : un éthylotest
usagé

je continue de marcher
marche marchant
sur  « sab »

et c’est dans ça
qu’on écrit

c’est dans ça
qu’on est

c’est dans ça
qu’on tente

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0