journal permanent | 3 novembre 2017

vendredi 3 novembre 2017, par SebMénard

S’agit-il de rendre les voix sous la forme d’une brume, ou d’un chant ? Quoi faire des arpenteurs ? Je me souviens de Guillaume Vissac qui disait « ne l’enfermer dans aucune narration », ou quelque chose comme ça. Et c’est exactement ça. Tout se constitue seul. Je me souviens d’Emmanuel Ruben : « presser l’éponge du réel », ou quelque chose comme ça.


La voix dans le téléphone dit d’aller sur le site, de télécharger le formulaire 3705, de l’imprimer, de le remplir, de l’envoyer, d’attendre.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0