journal permanent | 9 septembre 2017

samedi 9 septembre 2017, par SebMénard

pluie (si seulement
pouvais dire ce « truc » de la pluie)

ai recopié tout le texte de l’ours
dans les 7500 mots

à reprendre à tête « posée »


regardant Ulysse’s Gaze sur le conseil de Roger Lahu je pense ensuite à Quitter les villes — et je note en vrac :

  • temporalité variable, retour, flash, non signalés
  • la colonne, c’est le récit des traversées de ville, les routes
  • les écarts, ce sont les personnages
  • on reste dans la poussière, la brume, les bois
  • d’ailleurs, tous les persos, ce sont les rencontres passées, faites, mais à un degré éclaté, comme après une catastrophe ? (on sillonne les villes de cette manière ?) (pfiu)
  • un feu de camp, un truc chamanique, puis le chemin ?

Il faudra clarifier tout ça, pas dire trop en même temps…


lointains : journal & monstres ensemble — dans la poussière et le désordre

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0