journal permanent | 22 juillet 2017

samedi 22 juillet 2017, par sebmenard

Le Carnet des refuges de Daniel Biga est fascinant. Ce qui ne veut pas dire qu’il donne une quelconque solution à quels problèmes lointains ? (Mais où sont les problèmes, alors ?) Où est ce livre du tao ? Où est le ciel du soir (ce jaune) ? Où est cette envie de cabane, d’appentis ? Combien vaut-elle désormais ? De quelle fortune s’agit-il ? Quelle agitation produit cette fortune ?

 « refuge d’une nuit ou refuge pour des années
on connaît quantité de refuges dans une vie »

p. 27 du Carnet des refuges, L’Amourier.

et plus loin, p. 41 :

 « on me dit que dans une semaine
nous serons à nouveau sur l’autoroute du nord
qu’est-ce qu’une semaine pour qui vit
dans l’éternité ?
qu’est-ce qu’une semaine pour qui vit l’instant ? »

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0