journal permanent | 4 février 2017

samedi 4 février 2017, par sebmenard

Il y a le vent et la peur du vent. Il y a la pluie et la peur des pluies. Il y a les mots et la peur des mots. Il y a les choses, et l’accumulation des choses. Il y a la route. Il y a, il y a, il y a. J’écris lent. Très lent. Je répète. C’est ça le poème. Et les choux ont levé en trois jours.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0