journal permanent | 10 novembre 2016

jeudi 10 novembre 2016, par sebmenard

Il s’agit de voix haute.

Très bon rythme pour les deux textes calmes. Bonne accélération du oud. Les notes à l’écart : en jouer. J’ai un texte là : danger. Garder voix claire. Dire doucement mais entièrement. Penser à crier/souffler. Qui cherche un ours : la place du oud est très importante — cet espace : le garder. Pour la deuxième partie : caler mieux.

À la fin c’est folk. À la fin de quoi ?


La viande ?


C’est entre n’importe quoi et le goût de la pizza. C’est entre liquides et gueules. Des mots d’amour dans la nuit. Le son du diésel. La batterie à plat. Je garde.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0