Lointains & possibles (51)

lundi 28 novembre 2016, par sebmenard

Ils passent un col et suent. L’odeur de l’asphalte. La poussière, les virages. L’horizon dingue à chaque nouvelle courbe. En haut : des pommiers. Ils s’arrêtent. Ils posent leurs sacs et leurs suées. Ils s’assoient dans l’herbe. Ils mangent des pommes et se regardent la bouche. Il y aussi leur corps, et les rocs.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0