Accueil du site > Carnets | SebMénard > La réserve > Pessan, Éric | Aussi loin que possible

Pessan, Éric | Aussi loin que possible

lundi 28 novembre 2016, par sebmenard

 « Ça a commencé comme ça :
Je compte jusqu’à trois, a crié Tony,
un,
on s’est accroupis tous les deux, comme en cours de sport quand on pratique la course de vitesse,
deux,
les jambes tendues comme des ressorts, les mains au sol, la tête relevée,
trois,
et on s’est élancé, le plus vite possible, Tony et moi, à en perdre haleine,
on a couru droit devant,
comme des fous,
sans économiser nos efforts,
pour savoir lequel était le plus rapide,
comme des malades,
on a couru,
le vent sifflait à nos oreilles, giflait nos visages,
couru,
sans s’arrêter,
ou presque,
on a couru pendant des jours,
aussi loin que possible. »

p. 9


Pessan, Éric, 2015, Aussi loin que possible, L’École des loisirs.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0