Lointains & possibles (19)

mardi 8 novembre 2016, par sebmenard

Le train avance lentement vers le sud. Arrêts, coups de frein, virages. Les trains ne roulent jamais vite dans les virages. Eux vagabonds sont bien, là. Ils regardent le paysage défiler. Ils écoutent les sons du train. Ils écrivent des mots : ils ne voudraient pas oublier. Ils se reposent, les uns contre les autres. Une gare, un quai. Le train s’arrête. Ils ouvrent la porte, pour l’air, pour voir le quai. Sentir, le pays. En bas des marches : deux chiens. Deux chiens errants les observent comme eux dingues et filent. C’est leur miroir la route.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0