Traité des poussières | 18

vendredi 2 septembre 2016, par sebmenard

Nous nous foutons des fluctuations du marché et en particulier de celui des bourses. Nous détestons l’emploi des temps modernes. Nous abhorrons les pesticides, les fongicides, les hormones de croissance et les élevages en batterie. Nous tenons en horreur les fusils mitrailleurs, les chars d’assaut, les ogives nucléaires. Nous exécrons le coût de la vie. Nous maudissons le PIB. Nous vomissons le réchauffement climatique, l’élevage industriel et les organismes génétiquement modifiés. Nous réprouvons le prix des loyers, les lois concernant les cabanes et celles réduisant les libertés. Nous pestons. Nous jurons. Mais nous soutenons les poussières. Nous haïssons. Tendrement.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0