Je suis un monstre des chemins | 67

lundi 16 mai 2016, par sebmenard

Nous bêtes ou quoi — à traverser des rivières des champs des contrées dirons-nous avec leurs mots qu’on ne comprend ni panneaux plus rien n’est clair — on entre dans les villes de l’Europe sur les asphaltes et debout sur le vacarme — on traverse des banlieues des boulevards et des places — on transpire à l’ombre et note le nom d’un cap — on essuie des averses et des cordées de boues de poussières — on cherche des parcs ou des bois — on guette un chemin — des regards — on observe des arbres — des branches — le nom des bêtes nous quoi.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0