journal permanent | 2 mars 2016

mercredi 2 mars 2016, par SebMénard

Farakla.

Grand beau. La nuit passée la température serait descendue proche de zéro.


Dans le jardin — enlever des herbes — laisser les comestibles — ajouter des excréments de cheval partout ou le travail a été fait (le soir on fait bouillir des comestibles donc et cuisinées ainsi il dit le gars d’ici que c’est de l’énergie beaucoup d’énergie).


Au soir une bête sans doute s’est approchée — des pas dans la nuit et puis un cri quelque chose — pas su quoi.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0