journal permanent | 18 janvier 2016

lundi 18 janvier 2016, par sebmenard

Joachim a décidé de vendre des Nuits manuscrites depuis son site. Daniel Bourrion y réfléchit ici. Joachim s’explique ici (explique aussi le processus d’écriture et ce qui l’a amené à ce geste — c’est très intéressant). Devrait-on s’en expliquer — pourquoi s’en expliquer (je n’ai pas de réponse) (mais — ici aussi — on réfléchit — vendre des trucs). J’ai commandé une Nuit manuscrite. La Nuit n°30. D’ailleurs : je l’ai choisiz en fonction de ce dont je me souviens de cette nuit (toutes lues lors de la mise en ligne) — de l’image (une miniature sur la page de commande) et des premières lignes de ce texte. Retenir : le processus d’écriture — comme se déplacent les mots (de l’iPad vers le site puis vers la feuille puis à travers l’espace) — comme l’écriture manuscrite et la photo et l’emballage deviennent l’objet de l’artiste — comme on aime en avoir autant que soutenir.


Comment se peut-il que je n’aie jamais écouté Nasser Shamma ?

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0