journal permanent | 11 janvier 2016

lundi 11 janvier 2016, par sebmenard

Dans la ville c’est gris et brume et bagnole (j’aimerais savoir photographier ça).


Repris une grande partie des textes de la série A fourteen tracks extended play — c’est un premier nettoyage — il faudra repasser et repasser — alléger (+ sommaire général et ouverture) — et dans le même temps je découvre que ce truc du bâton bleu je ne l’avais jamais mis en ligne.


Chez Daniel Bourrion dans la série des Petites angoisses portatives :

D'oublier trop vite de confondre les dates lieux heures visages menus horizons de s'apercevoir que ça n'a jamais existé d'avoir perdu son sac même si on est rentré avec toutes ses affaires de n'être pas dans la vie d'avant d'avoir envie de repartir de ne jamais plus s'arrêter d'écrire toujours la même chose (cette fois c'est arrivé) de n'avoir pas de mots de n'entendre pas le vent qui fait bouger doucement les saules gris dehors de retrouver toutes leurs feuilles tombées d'un coup d'un seul demain en plein été de découvrir dans le regard de l'autre qu'il a compris que tout ceci n'est qu'invention.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0