journal permanent | 11 juin 2015

jeudi 11 juin 2015, par sebmenard

60km.
Montchanin-le-Haut — Châlon/Saône.
Chaude journée.
Vent de face encore.


Au matin sur la terrasse de ceux qui nous hébergent cette nuit-là : le goût du thé qu’on avale en regardant les collines les champs les bêtes (à propos d’hirondelles on dit que chez nous on n’en voit plus).
Nous descendons une grande partie de la journée : la ligne de partage est passée.
Au midi une bière locale — le goût des bières artisanales – il faudrait reparler de ça – on s’applique à acheter nos produits dans des petits shops — on prend des trucs locaux des trucs faits là où on en est – comme on fait toujours en fait — quand on se déplace ça prend un peu de temps – pas beaucoup en fait – c’est bon.
Au soir on arrive dans Châlon et on retrouve de vieilles connaissances — il y a cette histoire de flotte puisée dans une source au Nord des Carpates – il y a une autre source plus haut dans la montagne et des salamandres – il y a un hameau là et une truie dans les herbes – il y a le mot Delta il y a différentes choses des temps passés – on ouvre des tomates et on les fourre – on discute lentement – on écoute quelqu’un parler de notre langue – on écoute quand il dit que c’est surprenant de dire bah ou d’accord et beaucoup d’autres choses encore – sur le mur il y a le plan d’un jardin par exemple – des images et d’autres choses encore – et pourtant : je ne fais aucune image.

Se connecter à des réseaux wi-fi en France : cette complication – on arrive quand même à noter des numéros de téléphone dans un carnet et à tenter de contacter un lieu pour les légumes et les plantes – on fait beaucoup de choses à la fois on dit.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0