journal permanent | 31 mars 2015

mardi 31 mars 2015, par sebmenard

À un moment peut-être dans la fatigue des choses qui s’enchaînent trop vite du travail et des tunes qu’on attend malgré tout – de nos petites ruses des plans qu’on échafaude pour tenir correctement dans cette affaire – je note que penser c’est ça – le besoin de penser c’est ça – la possiblité de penser c’est ça – juste ça – seulement ça : la possibilité d’écouter quelques heures par jour penser encore un peu.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0