journal permanent | 16 février 2015

lundi 16 février 2015, par sebmenard

Grosse montée de mots pour le festival à venir – beaucoup parlé ce soir mais pas eu le temps d’autres choses – notes :

  • notre caresse / pour le désordre / est infini
  • pour penser / nous voulons / retrouver l’essence / de notre sensualité
  • notre partage / des paroles / est un calin / franc et chaud
  • note bête / n’attend plus / que chacun d’entre nous
  • on aurait écrit / des poèmes / pour mieux / se frotter
  • nos suées / caressent / les routes et les rêves
  • nos tendresses de bêtes / sont notre essence

D’où cela vient – sais pas – où ça va : on ferait un festival de câlins – je veux dire – le message ça serait : notre besoin de tendresse est infini – l’ai déjà dit — ça me reste là ce truc – faut aller plus loin.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0