journal permanent | 9 décembre 2014

mardi 9 décembre 2014, par sebmenard

Parfois je ne sais pas – je ne sais pas ce que je pense de Depardon de la fin de la croissance et de l’abandon du nucléaire – parfois je ne sais – je ne sais pas ce que je pense des journées de travail longues et pleines des sueurs des types qui stationnent sur les pistes cyclables et ceux qui accélèrent à 20 cm de moi sur le bitume des villes – parfois je ne sais pas ce que j’attends d’un poème de mon fil Twitter et du déclencheur du vieux réflex qui me sert d’appareil photo – parfois je ne sais pas ce que j’apprécie dans les pommes de terre Bleues d’Artois dans le goût d’une bière – parfois je ne sais pas – pour les bagnoles la poussière et ce qui se trame dans un texte là sur la langue – parfois je ne sais pas – c’est très bien comme ça.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0