journal permanent | 6 janvier 2014

lundi 6 janvier 2014, par sebmenard

Je suis très surpris par la tonalité bleue des images de Karl Dubost depuis début 2014 – en réalité j’aime assez cette dynamique – le dialogue avec la page web – en réalité les dernières pages de 2013 sont déjà bleues – poésie image tendresse ville – je ne sais pas je n’arrive pas encore à décrire ce que je lis – en réalité La Grange est un des livres les plus fascinants parmi ceux que je lis en ce moment.


Dans un reportage radio : Le vin qui ne peut pas dire son nom

“Cultiver, c’est enrichir. Exploiter, c’est appauvrir”.


| note |
c’est une chose que je pense assez souvent
avoir une cabane une baraque en bois
un jardin
et s’organiser pour vivre comme ça
pas sûr même de pouvoir le faire
pas sûr de rien

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0