journal permanent | 23 novembre 2013

samedi 23 novembre 2013, par sebmenard

Dita Kepler ça je ne connaissais pas bien — tout comme Anne Savelli : bouquins en plus dans la liste des lectures.


Anne Savelli dit que son texte est en plusieurs morceaux à plusieurs endroits et dans plusieurs machines — elle dit que c’est comme ça pour l’instant — et que ça restera ainsi peut-être — elle dit aussi qu’elle n’aime pas vraiment qu’on la prenne en photo et moi j’ai déclenché le miroir du vieux 5d plusieurs fois pendant la lecture.

Pendant la même lecture entendu (enfin) Joachim Séné lire des extraits de C’était et très content de le rencontrer real life.

(Pour mémoire ça se passe à Rezé + rencontre avec Guénaël Boutouillet)


Ensuite j’ai vu la main de François Bon pendant sa lecture j’ai vu le pied de François Bon pendant sa lecture j’ai vu la jambe de François Bon pendant sa lecture — et ça rythmait la respiration comme le texte — ensuite exercice fascinant de mots pendant plus d’une heure trente : comme on s’embarque dans cette nappe et la sensation de vide que cela doit procurer en fin de performance.


Choses retenues pendant la discussion avec François et qui m’interpellent :
- est-ce qu’il y a une écriture en dehors du site
- est-ce que les voyages ça continue
- la Roumanie alors
- de quoi vivre alors
- les études : si ça continue
- le territoire des Mauges


François Bon évoque la vitesse dans Proust — ce passage en voiture donc et le surgissement des trois arbres dans un virage — je n’ai jamais lu ce passage de Proust — et je serais incapable de le placer dans la Recherche — mais cela a fait éclater des souvenirs de routes — on pourrait en refaire beaucoup — on pourrait faire l’histoire des surgissements en bagnole — qu’est-ce que ça donnerait — et puis j’ai repensé à notre projet vélo et je me suis dit que là aussi on devait sans doute chercher quelque chose — un surgissement aussi peut-être — mais alors ça serait pour le percevoir comment — ce serait quoi — cela qu’il faudrait éclaircir aussi.


Ensuite c’est une histoire de bières jusque tard dans la nuit.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0