journal permanent | 22 novembre 2013

vendredi 22 novembre 2013, par sebmenard

Surprenant car la barque sur la Maine est toujours au même endroit (et le type dessus) : ce matin dans le jour qui se lève froid et magnifique (marcher dans les herbes blanches) il est là sur la barque immobile avec un paquet de fringues sans doute pour avoir bien chaud — faire la même chose avec un appareil photo une machine pour prendre des notes — est-ce qu’il y aurait une différence majeure — pas certain.


La porte des chiottes qui claque dans le train : c’est insupportable mais ça me fait penser à la porte et son claquement dans la nuit – peut-être qu’il serait temps de repasser sur la série du Carnet des plaines : voir si on pourrait pas en faire un remix audio — voir ça oui.


Hier je parlais de l’organisation des tunes et c’est ce que je dis le soir en affonant une Chimay avec mon vieux pote : en rentrant des plaines de l’Est je pensais que ça se ferait tout seul et qu’en un an on aurait accumulé la tune pour repartir et que ça le ferait.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0