journal permanent | 22 mai 2013

mercredi 22 mai 2013, par sebmenard

Lorsque j’ouvre mon compte bancaire en ligne je reste immobile quelques minutes et puis ça va — il en a rarement été différent — c’est en fait un mélange de la liberté et de la conséquence de nos choix ordinaires — reste que — mon vieux pote l’a déjà dit combien de fois — pour faire des plans faut de la tune — n’en manque pas tellement — hier à Paris j’ai eu grosse bouffée de route en pleine gueule — sans doute aussi parce que je venais de terminer L’Usage du monde de Nicolas Bouvier — lu très lentement — et parce que ça se termine comme ça — sur Khyber Pass — et que ça ne devait pas se terminer autrement — justement parce qu’on voudrait que ça ne se termine pas — et puis les mots.


J’ai pensé à ceci : il faut absolument trouver une solution — je n’arrive même plus à mettre à jour le Spip du site — et il faudrait pourtant faire évoluer tout ça.


En montant dans le train aujourd’hui je pense qu’hier j’avais une idée en tête — pour un récit — dans le train justement — et que je ne l’ai pas noté — et donc je ne sais plus cette idée — ce qui me conforte à continuer d’écrire ce journal permanent — au moins pour prendre note.


Chez Mahigan Lepage il y a la série des villes nombres qui commence et ce qui m’interpelle dès les premiers textes c’est cette dernière phrase — des inventions sans inspection — et j’ai tout un monde qui me revient — des plaines de l’Est au désert du Moyen-Orient — en passant par les Carpates.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0