journal permanent | 29 novembre 2012

jeudi 29 novembre 2012, par sebmenard

Ce que ça fait quand ça se tait (c’est une colère trop grande — c’est une boule d’énergie — on en fait quoi).


Pendant que les jeunes écrivent je copie un passage d’Anachronisme de Tarkos.

La carte d’identité, la carte grise, la vignette, le papier vert, l’assurance de l’auto, l’assurance de la maison, la carte de sécurité sociale, les talons de chéquiers, les factures d’électricité, le bail, les quittances de loyers, le reçu du dépôt de garantie, les contrats de prêts bancaires, le certificat de ramonage, la facture de l’appareil photo, le livret de famille, le livret militaire et ses pièces justificatives, les diplômes, le contrat de mariage, le livret de caisse d’épargne, les fiches de paye, les analyses médicales et des laboratoires, la radiographie, la carte de groupe sanguin, la carte d’électeur, les bons de garantie, les certificats de scolarité, les déclarations de revenus, les preuves du paiement de l’impôt, la fiche individuelle d’état civil, la fiche d’état civil avec mention « non décédé », le certificat de non-gage, le permis de chasse, l’extrait de casier judiciaire, le certificat de vue maritale, le carnet de santé, le passeport, la carte de fidélité des magasins, la carte de téléphone, la carte de la photocopieuse, les clés de la voiture, le double des clés de la voiture, le certificat d’activité de l’employeur, le contrat de travail, les factures de réparations de la voiture, la vignette de contrôle, les papiers de la mutuelle, le chéquier, la fiche familiale d’état civil, les relevés d’allocations familiales, les relevés de remboursement de la sécurité sociales, les factures de téléphone, les ordonnances, les relevés d’identités bancaire, le permis de conduire, le certificat de nationalité, l’extrait d’acte de naissance je vais inviter deux amis, je vais déclarer à la police la venue de mes deux amis, je demande les papiers nécessaire à la déclaration de l’arrivée prochaine de mes deux amis étrangers, la secrétaire me répond que c’est devenu très facile, que cela s’est arrangé, que ce n’est plus comme avant, comme le mois dernier, il y a eu une simplification des papiers.
 
p 201 Anachronisme, Christophe Tarkos

Dans le train du retour j’écris un truc je sais pas ce que c’est — ça va aller dans les vociférations pour l’instant oui.


Bande-originale : Hint.


Le soir c’est la crise la crise (mais on ne prononce pas le mot) (ou alors si — en riant donc pas vraiment comme ça) — on dit nos payes mensuelles on dit ce qui manque on parle beaucoup d’esclavage on utilise ce mot-là on cause des gens qui vendent leurs corps à des usines on cause de leurs épuisements de leurs renoncements on cause de cette énergie qu’on doit garder — un geste dans le noir pour tenir.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0