Accueil du site > Carnets | SebMénard > Atelier François Bon > ’... ce qu’on appelle musique’

’... ce qu’on appelle musique’

jeudi 27 janvier 2011, par AnCé t.

le tourne disque et le petit souffle quand il tourne à vide - les vinyls des parents – ceux qui ont été rayés avec les frangins – jamais volontairement – abbey road – simon and garfunkel – musiques traditionnelles hongroises – les collections ramenées des îles par le père - brassens – ça t’fais penser à la guitare les heures que t’as pu passer à l’écouter et à essayer d’imiter – jusqu’au jour où tu t’es décidée avec tes p’tites économies d’ach’ter la tienne – acoustique, se disant qu’ça s’rait p’tet plus simple que la guitare sèche classique – dans l’magazin à en essayer plusieurs – mais ta prof de solfège avait bien ciblé : tu n’as pas l’oreille musicale alors tu l’as choisie pour son physique en fait ta guitare et elle est jolie dans l’salon aujourd’hui – un bois tinté bien noir – folk - très petite le manche fin et des cordes manoush - tu pourrais aussi énumérer les instruments que tu as essayé : la trompette le violon le piano l’accordéon la guitare le kazoo la grosse flûte à bec la fûte de pan le djembé la guitare basse - et puis ceux que tu n’a jamais essayé mais souvent imaginé essayer : la contrebasse le bandonéon le dijéridou le saxophone le trombonne à coulisse la grosse caisse de batterie - klaxon - hydrogen jukebox - au grand théâtre – siège de velours une musique qui attaque duo Glass/Ginsberg un peu comme ton premier opéra vu en entier c’était Weill/Brecht le titre grandeur et décadence de la ville de Mahagonny rien qu’ça ça f’rait peur et en fait – show me the way to the next wisky bar on connaît après

Voir en ligne : proposition d’écriture fBon

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0