Journal permanent | 18 juillet 2012

mercredi 18 juillet 2012, par sebmenard

Dans cette plaine (un récit) : finir avec des listes — ceux qui — les choses dites les choses entendues — ce qui n’est pas certain — ce qui se dit au village — et faire court — simple.


Revoir un pote dans la nuit — les routes qu’on se raconte — ce qu’on a vu — où on va — les phares sur les herbes en bordure de l’asphalte sinueux.


Idée : acheter un terrain et y mettre une caravane une cabane un chalet en bois — quand c’est le retour — l’endroit pour s’y mettre — pour y vivre — pour s’y arrêter quelques temps — faire ce truc à plusieurs — mutualiser.


On était de cette époque qui ne portait pas de nom mais qu’on rêvait sans cesse #generationpoussiere.


On rentrait des grandes plaines à la recherche de nos turbins et des rêves — on nous disait c’est fini ces mondes #generationpoussiere.


On nous disait à l’époque on sortait dans la rue et on pouvait choisir on nous disait sans cesse on nous parlait #generationpoussiere.


Nous avons la maîtrise de... (note pour écrire en rentrant en France) (parcourir la ville) #texteaecrire.


On pouvait traverser un continent avec quelques légumes et du pain — arrivé au bout on écoutait les vents froids #generationpoussiere.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0