diafragm

Accueil > Carnets | SebMénard > journal permanent > journal permanent | 2024 > journal permanent | 03-2024 > journal permanent | 27 mars 2024

journal permanent | 27 mars 2024

mercredi 27 mars 2024, par sebmenard

il est 6h09 au sixième jour du printemps 2024 et je lis envoie des courriels pour connaître le nomhre d’heures et le montant alloués pour des ateliers d’écriture à venir (pour cette fois je serai vraisemblablement rémunéré en tant qu’animateur vacataire d’une structure porteuse)

au sixième jour du printemps 2024 je lis un courriel d’un programmateur concernant un repérage à venir pour la discrétion, la disponibilité des élus, les lieux, les dates

il est 6h09 et j’ai déjà relu la conversation par mail que nous tenons avec la structure qui m’invite en résidence un mois en mai (c’est joyeux) — le calendrier des rencontres prévues, les dates, les horaires, l’heure d’arrivée, des détails

il est 6h09 au sixième jour du printemps 2024 je bois du café en même temps que de travailler (je travaille) car je pars tôt aujourd’hui et, comme tous les jours depuis trois mois, je vais échanger mon temps et ma force de travail mon corps ma santé contre 9,22 euros net de l’heure — à 25 kilomètres d’ici c’est peu — sur la route je répète et mâche une section de Soleil gasoil tout en conduisant (c’est un peu dangereux, c’est vrai) — parfois c’est vrai, je l’avoue, alors que je suis contractuellement en train d’échanger mon temps et ma force de travail mon corps ma santé contre 9,22 euros net de l’heure je répète des petits morceaux de Soleil gasoil « j’apprends » mon texte et plus encore, il m’arrive de m’arrêter de prendre note dans mon carnet une idée une piste un gimmick quelque chose je l’attrape et je continue c’est rare c’est rare c’est rare

au sixième jour du printemps 2024 j’inscris dans ma to-do list mentale pour ce soir (après que d’avoir échanger mon temps ma force de travail pendant 9h à 25 kilomètres d’ici contre 9,22 euros net de l’heure) d’envoyer cet exemple de convention pour les résidences de la discrétion à venir, de mettre certains textes de la discrétion dans la liseuse, de relire/vérifier/approfondir le déroulé des séances d’ateliers pour début avril ça fait beaucoup beaucoup beaucoup

au soir du sixième jour du printemps 2024
du gros de vent bien bien
puis la pluie vient
je suis comme les bêtes
à l’abri